Connexion

Inscription
Mot de passe oublié ?
Obtenir votre mot de passe abonné

Bienvenue dans votre espace abonné à Altermondes

Découvrez le dernier numéro d'Altermondes
Découvrez tous les numéros d'Altermondes

Continuer à découvrir le site

Inscription

Veuillez utiliser uniquement des caractères alphanumérique (ex: az, AZ, 0-9) et au moins 5 caractères

Minimum de 8 caractères

J'accepte de recevoir la newsletter d'Altermondes

* Champs obligatoires

Se connecter

Demandez votre mot de passe

Veuillez vérifiez votre messagerie. Identifiez-vous

Inscription

Désolé, cette clé ne semble pas être valide.

Remarque: Le mot de passe doit comporter au moins sept caractères. Pour le rendre plus fort, utilisez des lettres majuscules et minuscules, des chiffres et des symboles comme! "$% ^ & Amp;?).

Se connecter

Le 17-04-2015 à 00:04

L’eau au cœur de l’agenda international

Par Anna Demontis

Depuis le 12 avril, plus de 20 000 personnes sont réunies en Corée du Sud pour la 7ème édition du Forum mondial de l’eau (FME). À cette occasion, Altermondes s’est intéressé au programme Aïcha en Mauritanie, dont l’objectif est d’améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les régions du Trarza et du Brakna.

« L’eau pour notre avenir ». Tel est le thème de la 7ème édition du Forum mondial de l’eau (FME) qui se tient depuis le 12 avril à Daegu et à Gyeongbuk, en Corée du Sud. Organisé tous les trois ans depuis 1997, cet espace de débats vise à mettre la question de l’or bleu au cœur de l’agenda politique international et à formuler des solutions concrètes pour rendre le droit à l’eau effectif aux quatre coins de la planète. Dans le monde, 748 millions de personnes n’ont pas accès à une source d’eau potable et au moins 90 % des eaux usées sont rejetées dans l’environnement sans être traitées dans les pays du Sud. Dans un tel contexte, l’objectif de cette édition coréenne sera de mettre l’eau au centre des négociations internationales en vue de la prochaine assemblée générale des Nations Unies, à New-York en septembre 2015, et de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) de décembre prochain.

Quels sont les enjeux de l’accès à l’eau et à l’assainissement sur le terrain ? En Mauritanie, le Gret tente depuis 2011 d’améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour les populations vivant le long du fleuve Sénégal. Ce projet, qui passe par le développement de technologies de traitement de la ressource hydrique et d’équipements sanitaires, concerne cinq communes – Ndiago, Keur Macène, Rosso, Tekane et Dar El Barka – et 38 000 personnes.

  
Découvrez d'autres articles sur les thèmes...

Ajouter un commentaire